Salons nautiques, les grandes manœuvres

Face aux enjeux et à cette période de doute, les professionnels s’adaptent.

Après de longues semaines d’incertitude et plusieurs bruits de pontons, l’organisation du Cannes Yachting Festival a confirmé l’édition 2020 tout en reconnaissant « une baisse probable du nombre de bateaux exposés de l’ordre de 30% par rapport à l’année dernière. Le plus grand salon nautique à flot d’Europe aura bien lieu du 8 au 13 septembre et sur deux sites distincts : le Vieux-Port et Port Canto. Entretemps, le Southampton Boat Show, rendez-vous incontournable de la plaisance « british », a préféré jeter l’éponge cette année face à la fébrilité des grands chantiers du yachting. Beaucoup plus tôt, le Monaco Yacht Show a convenu de reporter la 30ème édition à 2021. La raison avancée ? Une grande partie de la flotte de Super-Yachts est actuellement située aux États-Unis et dans les Caraïbes, ce qui perturbe le calendrier normal des activités. Mais sur place les professionnels du yachting font grise mine. Ils redoutent une perte de leur chiffre d’affaires et considèrent cette décision comme abjecte dans la mesure où le salon de Cannes est confirmé.

Propriétaire du Monaco Yacht Show, la société Informa se défend en misant beaucoup sur le Fort Lauderdale International Boat Show (FLIBS) fin octobre aux Etats-Unis. Porte-drapeau de l’industrie nautique US, cet évènement XXL couvre tout l’univers du nautisme du dinghie au super-yacht. Mais là aussi, on est en droit de s’interroger sur la situation sanitaire outre-Atlantique cet automne et sur la santé économique américaine à quelques jours seulement des élections présidentielles qui se tiendront début novembre ! 

En Europe et dans un contexte particulier, les plaisanciers et professionnels du nautisme auront néanmoins de quoi rêver à la rentrée avec quelques belles nouveautés voile et moteur. Cap sur La Rochelle du 29 septembre au 4 octobre et ses scoops « pêche », »voile » et « glisse » avant un salon de Gênes du 1er au 6 octobre largement consacré aux dernières productions du nautisme italien.  L’évènement transalpin sera suivi par le salon nautique de Barcelone du 16 au 20 octobre, lui aussi en version allégée ? Quant au salon Nautic de Paris prévu en décembre, dans une toute nouvelle configuration à la Porte de Versailles, il est probablement trop tôt pour en parler. Les exposants devraient confirmer en «last minute», préférant attendre les premiers chiffres et les résultats des salons d’automne. Le maître mot étant cette année : adaptation !

Source : Figaro Nautisme

Comment bien choisir son semi-rigide ?

Comment bien choisir son semi-rigide ?

Lorsque l’on désire acquérir un pneumatique ou un semi-rigide plusieurs points sont à prendre en considération : le choix du matériau, l’utilisation, le choix de la carène…